CLOSE
Back To Top

CRISTINA RIZZI GUELFI

« WE NEED A FACE (?) »

Avenue de Lyon, 31500 Toulouse
18 juin > 11 juillet 2021

La série We need a face (?) a été créée pour ironiser la pratique répandue et obsessionnelle des selfies, remplaçant les visages par des photographies acquises à partir d’une banque d’images des années 50 et 60. Le point d’interrogation entre les crochets est voulu, car il pose deux questions : 

  1. Est-il nécessaire de photographier votre visage ? D’une part, non, car la dysmorphie corporelle est un trouble psychologique, typique de notre société basée sur l’apparence et l’image de soi, qui provoque chez certains individus une insatisfaction continue qui crée la conviction d’avoir des défauts imaginaires, liés à l’apparence physique, à tel point que cela devient une obsession. 
  2. Mais sans photographier le visage, comment comprendre les expressions faciales ou l’émotion que vous souhaitez exprimer ? Comme l’a dit Arthur Schopenhauer :
    « Le visage d’une personne en dit généralement plus, et des choses plus intéressantes, que sa bouche, car c’est un recueil de tout ce que sa bouche ne dira jamais, en ce sens que c’est le monogramme de toutes les pensées et aspirations de cette personne. »

LA BIOGRAPHIE

Photographe autodidacte, Cristina Rizzi Guelfi est basée en Sardaigne en Italie.
Elle se déplace régulièrement pour promouvoir son travail et a fait des expositions collectives à Rome, Milan, Turin, Paris. Certaines de ses œuvres sont actuellement exposées dans diverses galeries. Son travail est lié à une création d’images ambiguës et cinématographiques qui frisent le réel et le fantastique. Son approche de la photographie suscite la contemplation et propose une reconfiguration des clichés à travers la révélation ludique du bizarre et du mystérieux.