CLOSE
En haut

Guillaume Chiron

L’EXPOSITION
“Apprendre avec des pincettes”

Les Halles de la Cartoucherie
Du 4 > 20 mai 2018
Avenue de Grande Bretagne, 31300 Toulouse
Arrêt de Tram : Casselardit
Parking du Barry – Indigo

Guillaume Chiron mêle le réel à l’irréel, le connu à l’inconnu. D’abord, il déconstruit par prélèvements multiples dans un corpus d’images produites et mises à disposition par l’industrie culturelle. Puis il reconstruit et projette un nouveau monde, par la sélection et le rapprochement de quelques-uns de ces fragments. Parfois, le hasard rejoint son travail et la magie opère. Les lignes de fuites se suivent et les perspectives coïncident. De nouvelles scènes apparaissent, drôles ou incongrues, étranges et réflexives.

Plus que sous l’influence des avant-gardes, Guillaume Chiron produit bon nombre de ses images surnaturelles sous l’influence du cinéma des années 50 et 60. Le plasticien joue avec la taille et le monstrueux. Il y a là un attachement évident pour une mise en scène et pour des effets spéciaux réalisés de façon intuitive et artisanale. Et on comprend aisément pourquoi l’essentiel de ses sources est ostensiblement vintage.

Même tirés de leurs contextes respectifs, les matériaux utilisés déploient naturellement leur pouvoir d’évocation historique. Ils poussent sans détour le spectateur à faire l’expérience de l’espace et du temps. Cette prise de conscience, celle d’être créateur, l’artiste nous la livre aussi dans sa dimension collective.” Anthony Bonnin

LA BIOGRAPHIE
Guillaume Chiron est un artiste pluridisciplinaire, musicien et plasticien. Diplômé de l’EESI de Poitiers, il devient enseignant en Arts Plastiques avant d’intégrer le Confort Moderne, un lieu pluridisciplinaire qui nourrira intensément sa démarche artistique personnelle. Il officie dans différents groupes de Rock dont Microfilm (4 albums et plus de 200 concerts à travers le monde). En 2014, il se recentre sur sa pratique plastique et très vite, reprend sa passion pour le collage à partir de vieux ouvrages, dénichés dans divers vides greniers. À partir de 2016, plusieurs lieux d’expositions lui proposent de présenter son travail.

 

Tags: