CLOSE
En haut

Hana Zhang

L’EXPOSITION
“A room of her own”

Les Halles de la Cartoucherie
Du 4 > 20 mai 2018
Avenue de Grande Bretagne, 31300 Toulouse
Arrêt de Tram : Casselardit
Parking du Barry – Indigo

« Je pense aux relations entre hommes et femmes. Une relation entre deux amants ressemble à la théorie des jeux. Les hommes aiment les jeux. Plus ils chassent, plus cela signifie quelque chose pour eux. Ce jeu a plein de tours. Tout le monde joue pour avoir sa place. Mais quand deux âmes solitaires se rencontrent, la solitude est-elle réduite ou multipliée ? En réalité, les relations ne causent pas la solitude, elles font juste ressortir ce qui est déjà en nous. Elles révèlent notre solitude et nous donnent ainsi une interprétation erronée. Une mauvaise interprétation créée par nos pensées préoccupées. Inconsciemment, les gens jugent les autres sur l’apparence. Alors la première impression est très importante. Mais les apparences ont tendance à être trompeuses. Les femmes se soucient de l’apparence. Les hommes se soucient de l’apparence des femmes. Les femmes prennent des pilules pour maigrir pour être plus belles, même si les effets secondaires les gardent éveillées toute la nuit. Elles sont accros à ces pilules comme elles sont accros à la perfection. Pour atteindre la perfection, les femmes se débarrassent des poils car les hommes n’aiment pas ça. Mais les poils repoussent tous les jours. Autrefois, les femmes étaient des propriétés. Les gens cachent leurs propriétés ; de la même manière, les hommes cachent leurs femmes. En tant qu’artiste, mon corps est la matière dans mes œuvres. Et je ne cacherai pas mes œuvres… » Hana Zhang

LA BIOGRAPHIE
Hana Zhang est une artiste photographe qui travaille et vit à Shanghai. Elle a été photographe indépendante pendant de nombreuses années et tenait en parallèle un café. C’est quand elle a donné naissance à sa fille qu’elle a commencé à concentrer ses projets artistiques sur le féminisme en Chine. Dans son travail, elle essaye de répondre au contexte social contemporain de la Chine et de montrer comment la mentalité a son influence sur l’humanité, et particulièrement sur la jeune génération féminine. Elle poursuit ses études de maîtrise à l’ICP en août.
Dans son exposition “A room of her own”, Hana Zhang est le propre sujet de la plupart de ses images ajoutant ainsi de la performance à ses œuvres. Elle tente de discuter de la relation entre homme et femme et de la lutte constante de la femme dans ces relations dirigées par la mentalité traditionnelle chinoise sur les genres.

Tags: